In Pursuit of Happiness My Lesson in the Importance of Measuring Motivation Talentoday 1

A la recherche du bonheur : ce que j'ai appris sur l'importance des motivations

In Pursuit of Happiness My Lesson in the Importance of Measuring Motivation Talentoday 1

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu un besoin insatiable de réaliser pleinement mon potentiel, afin de mener une vie pleine de sens et de bonheur. Ma mère aime raconter que, durant mon enfance, mes professeurs lui conseillaient de "relâcher la pression" que j’aurais pu ressentir. A l’évidence, je passais mes contrôles avec beaucoup (trop) de détermination ! Pourtant, il n’y avait pas de pression. Ma mère leur assurait qu’il ne s’agissait simplement que d'une enfant de CM1 très motivée par la réussite personnelle.

Je me sentais portée par la réussite et les responsabilités.

Au fil des ans, mon dévouement n'a jamais faibli. Je me sentais portée par la réussite et les responsabilités. Et, j'avais réussi à trouver des opportunités professionnelles pour satisfaire ces besoins. J’étais au sommet de ma carrière. Je construisais ma vie aux États-Unis, accompagnée par un merveilleux conjoint et nos fidèles animaux. Je manageais des équipes brillantes. Je poursuivais des études supérieures pour approfondir mon sens des affaires. Pourtant, il me manquait quelque chose. Depuis des années, j’empruntais le même chemin qui devait m’ouvrir à plus d’opportunités, plus de succès, plus de bonheur.

Et puis, j’ai compris.

Au cours de ma quête d'épanouissement, mes motivations ont évolué. Les recettes du passé n'allaient plus suffire.

J'avais mal diagnostiqué ma motivation. Au cours de ma quête d'épanouissement, mes motivations ont évolué. Les recettes du passé n'allaient plus suffire. Le remède consistait donc à analyser non seulement qui j'étais, mais aussi qui je suis devenue et qui je pourrais être, afin d'identifier les moteurs qui me mèneraient vers une vie épanouie.

Définir la motivation

Les motivations sont souvent définies comme étant les désirs et les besoins, qui déterminent la façon de se comporter d’un individu. Les motivations incluent des éléments externes, comme la reconnaissance au travail, et des facteurs internes, comme travailler sur des projets ambitieux. Lorsque nos différents besoins sont satisfaits, nous devenons plus engagés. Cela conduit à plus d'énergie, de détermination, de créativité, mais aussi à des niveaux de performance et de satisfaction plus élevés.

Dans le milieu professionnel, la motivation est un enjeu essentiel.

Dans le milieu professionnel, la motivation est un enjeu essentiel. Les entreprises sont en constante recherche de nouveaux moyens d’encourager leurs talents à se dépasser. Néanmoins, une récente étude de Gallup (1) indique que près de 80% des salariés dans le monde ne sont pas engagés dans leur travail. Le coût de ce malaise collectif va bien au-delà des pertes financières engendrées : ses effets touchent aussi nos vies personnelles.

Des motivations propres à chacun d’entre nous

Au printemps 2019, je venais d’obtenir mon Executive MBA et j'étais prête à relever un nouveau défi. Après plus d'une décennie passée à construire ma réputation professionnelle, j'avais besoin de plus de variété et d'excitation. L'été précédent, Medix, société américaine de recrutement et gestion RH, dans laquelle j'ai fait toute ma carrière, avait acquis Talentoday, une entreprise d'analyse des talents, basée à Paris. C'était un pari audacieux pour une entreprise que je pensais connaître par cœur. Cette nouvelle opportunité était-elle l'étincelle que je recherchais ? Prêts à vivre une nouvelle aventure, mon mari et moi avons fait nos bagages et quitté Chicago pour Paris.

Après plus d'une décennie passée à construire ma réputation professionnelle, j'avais besoin de plus de variété et d'excitation.

Oser traverser l'Atlantique m'a donné de l'énergie et a comblé ma soif de défis. Travailler avec des personnes ayant des parcours différents du mien et affronter de nouveaux obstacles étaient par définition un défi, passionnant à mes yeux. Mais j’ai aussi réalisé que cela n'aurait pas été le cas pour tout le monde. Une personne motivée par la cohérence des procédures, des objectifs atteignables ou des environnements prévisibles aurait eu du mal à accepter un changement aussi radical.

Pour moi, la leçon était claire. Si la plupart des entreprises accordent à leurs employés une fréquente reconnaissance, des primes ou d'autres types d'avantages, alors pourquoi la majorité n'est-elle pas engagée ? C'est là que les choses deviennent personnelles. Pour bien motiver votre talent, vous devez savoir ce qui l'inspire !

Pour bien motiver votre talent, vous devez savoir ce qui l'inspire !

In Pursuit of Happiness My Lesson in the Importance of Measuring Motivation Talentoday 2

Partagez vos motivations !

Que vous vous fixiez des objectifs professionnels ou personnels, ce sont toujours les mêmes questions qui reviennent. Combien dois-je gagner pour vivre confortablement ? Combien dois-je m'entraîner pour atteindre mes objectifs sportifs ? Quel est mon plan sur cinq ans ?

Malheureusement, nous nous posons rarement des questions sur notre épanouissement et sur les facteurs de notre découragement. Pourtant, ce n'est qu'après avoir identifié nos motivations profondes que nous pouvons nous tourner vers les autres afin de les inspirer et les encourager.

Ce n'est qu'après avoir identifié nos motivations profondes que nous pouvons nous tourner vers les autres afin de les inspirer et les encourager.

La transparence sur nos différences de motivations est la première étape pour mieux collaborer. Partager les besoins individuels et en faire régulièrement un sujet de conversation aidera non seulement vos collègues et vos proches à se sentir reconnus, mais c'est aussi une pratique qui favorise le bien-être dans tous les aspects de la vie.

Nous évoluons, et nos motivations aussi

Lorsque j'ai déménagé à Paris pour la première fois, j'ai été boostée par mon nouvel environnement. Je découvrais un nouveau secteur d'activité, dans un nouveau pays, avec une nouvelle équipe. Mais, au bout de quelques mois, j'ai de nouveau ressenti un manque. Quelque chose m'empêchait d'atteindre un vrai bonheur. Je savais que je ne pouvais pas donner le meilleur de moi-même sans déterminer quels besoins n'étaient pas satisfaits pour assurer mon épanouissement.

En travaillant chez Talentoday, j'étais heureusement entourée de ressources dédiées précisément à cette mission. J'avais accès à une évaluation fondée sur la psychométrie, conçue pour mettre en lumière votre personnalité, vos motivations et vos comportements en tant qu'individu. Lorsque j'ai pris mes fonctions, j'ai passé l'évaluation pour avoir une meilleure idée de notre offre de produits. À ma grande surprise, j'ai fini par apprendre beaucoup de choses sur moi-même. Après l'avoir repassé, j'ai aussi appris une nouvelle leçon : les gens changent, et leurs motivations aussi.

J'ai aussi appris une nouvelle leçon : les gens changent, et leurs motivations aussi.

Alors que j'étais autrefois motivée par le changement, mon cœur et la science me disaient que ces besoins avaient évolué. Avec ce changement majeur de vie satisfaisant mon besoin de défi et d’excitation, mon besoin d'appartenance a augmenté. Quand j'étais aux États-Unis, il m'était facile de prendre des nouvelles de ma mère au téléphone ou de déjeuner avec un ami. Maintenant, avec un océan qui nous sépare, ce n'était plus possible. Une fois que j'ai réalisé ce qui me manquait en France, j‘ai essayé de créer ce sens de la famille avec mes nouveaux collègues, et j'ai redoublé d'efforts pour rester régulièrement en contact avec mes proches.

Les êtres humains évoluent constamment avec leur environnement, et il en va de même pour nos motivations. C'est pourquoi il est important de continuellement vérifier que nous nous y adaptons, ainsi que nos collaborateurs et ceux qui nous accompagnent dans nos moments les plus vulnérables. Les changements de perspective peuvent aussi entraîner des changements de priorités. Si vous en êtes conscient et que vous vous efforcez de prendre le poul de ces motivations, vous réussirez mieux à réguler votre environnement, vos activités et votre vie pour atteindre le bonheur et l'épanouissement véritables.

--

(1) Etude Gallup à lire ici.


Talentoday - 3 Misconceptions about Soft Skills Talentoday 3 Misconceptions About Soft Skills - 3 idées reçues sur les soft skills

3 idées reçues sur les soft skills

Talentoday - 3 Misconceptions about Soft Skills Talentoday 3 Misconceptions About Soft Skills - 3 idées reçues sur les soft skills

Aujourd’hui, peu d’entreprises n’investissent pas dans les soft skills. Elles les reconnaissent désormais comme des qualités que l’éducation scolaire et la formation technique ne permettent pas de saisir. Les traits de personnalité, motivations et comportements des salariés ont pris une place essentielle dans la course des employeurs pour trouver de nouveaux moyens d’attirer et de retenir les meilleurs talents. Malheureusement, il existe aussi de nombreuses idées reçues sur les soft skills.

Non, il ne suffit pas qu’une entreprise demande un « esprit d’équipe » avec de « grandes compétences en communication » dans une description de poste. Les soft skills sont beaucoup plus personnels. Cultiver une culture centrée sur la capacité des individus à exprimer leur véritable personnalité demande du temps et de l’attention.

Pour véritablement prendre en compte les soft skills, il est temps de dissiper certains de ses mythes !

Idée reçue n°1 : les soft skills ne se mesurent pas

Dans quelle mesure une intuition peut-elle réellement vous renseigner sur une personne ? En raison de l’influence de divers préjugés, il s’avère que la réponse est : peu de chose ! Qu’il s’agisse de se concentrer sur un seul trait de caractère ou de se tourner vers les personnes qui nous ressemblent, l’être humain ne peut s’empêcher de tomber dans des pièges cognitifs. Pourtant, de nombreux responsables du recrutement se fient encore à leur première impression et à l’idée que les soft skills sont des concepts mystérieux, incapables d’être saisis.

Il s’agit d’une des idées reçues sur les soft skills. En appliquant les principes de psychométrie, les responsables RH peuvent mesurer et mieux comprendre les soft skills. Les évaluations de la personnalité, lorsqu’elles sont organisées de manière réfléchie, peuvent fournir des informations qui vont bien au-delà de la seule intuition. La meilleure façon d’éliminer les préjugés inconscients à l’embauche est de fournir des résultats quantifiables qui peuvent être comparés afin de constituer de meilleures équipes.

Idée reçue n°2 : les hard skills sont la seule condition pour certains emplois

À bien des égards, l’essor du télétravail a été une bénédiction et une malédiction. Les employeurs ont vu leur vivier de talents s’élargir maintenant que les candidats peuvent venir de partout grâce à la puissance de la technologie. Mais une nouvelle erreur a conduit à un certain nombre de recrutements ratés. « Qui a besoin de compétences en informatique quand on ne travaille qu’à domicile ? »

Ce raisonnement erroné peut s’appliquer à n’importe quelle fonction technique qui n’inclut pas nécessairement certaines des caractéristiques extérieures que beaucoup de gens associent aux soft skills, comme les interactions avec le service clientèle. Contrairement à la croyance populaire, les soft skills englobent l’ensemble de la personnalité, de la pensée critique à l’empathie en passant par le besoin de structure. En bref, les soft skills sont utiles quel que soit le rôle ou le milieu de travail.

Idée reçue n°3 : tout le monde a un type de personnalité

Vous connaissez probablement les tests de personnalité qui regroupent les individus en catégories ou types. Si vous avez déjà répondu à un questionnaire Myers Briggs, Ennéagramme ou « À quelle maison de Poudlard appartenez-vous ? », vous avez fait l’expérience des soft skills à travers ce que l’on appelle la « théorie des types ».

Chez Talentoday, nous avons un dicton : montrez vos traits, pas votre type. Bien sûr, regrouper les gens dans des catégories précises comme ENFJ ou Hufflepuff peut être un raccourci pratique, mais les gens sont plus complexes que ces types ne le laissent croire. En fin de compte, les individus se situent plus souvent sur une échelle de zones grises que ces désignations rigides – et c’est bien ainsi ! Pour les employeurs, il est essentiel de comprendre cette complexité lorsqu’ils constituent des équipes. Cela permet non seulement d’accompagner professionnellement les individus, mais aussi de déterminer la meilleure façon de collaborer pour atteindre les objectifs de l’entreprise.

Repenser les soft skills

Pendant trop longtemps, les idées reçues sur les soft skills ont conduit à la prise de mauvaises décisions en matière de constitution et de gestion d’équipes. Si les entreprises veulent vraiment s’engager à remodeler leur effectif, il est temps d’abandonner les intuitions et de cesser de minimiser ces compétences pour certains postes.


Talentoday - Storytelling : réussir un entretien d'embauche grâce aux soft skills

Storytelling : réussir un entretien d'embauche grâce aux soft skills

Talentoday - Storytelling : réussir un entretien d'embauche grâce aux soft skills

Qu’est-ce qui vous permet de réussir un entretien d’embauche ? Vous savez, un de ces entretiens qui vous fait dire :

J’ai tout déchiré. Je sais que j’ai le poste. C’est l’heure de la danse de la victoire !

Déjà, il ne s’agit pas de réciter votre CV mot à mot comme une sorte de robot (même s’il s’agit d’un très bon choix pour une danse de la victoire). A l’inverse, l’idée est d’aller au-delà du CV pour donner vie à votre histoire professionnelle et de relier votre futur aux objectifs de l’entreprise.

Les meilleurs conteurs ne se contentent pas d’énumérer les événements dans l’ordre où ils se sont produits. Au contraire, ils attirent le public en partageant les traits uniques de chaque personnage. De la même manière, il est temps de transformer votre prochain entretien d’embauche en une histoire captivante sur ce qui vous rend unique en tant que candidat. Pour cela, vous devez apprendre à raconter ce qui vous distingue vraiment : vos soft skills !

Chapitre 1 : Soft skills vs. Hard skills

Tout d’abord, posons-nous la question : quelle est la différence entre les « hard skills » et les « soft skills » ? Les hard skills, communément appelées compétences techniques, sont des exigences directes pour un poste que les employeurs peuvent facilement cocher sur une liste. Ce candidat possède-t-il le diplôme nécessaire ? A-t-il suivi une formation dans ce domaine particulier ? Combien d’années d’expérience possède-t-il dans ce secteur ?

Les hard skills sont peut-être une condition préalable pour vous lancer, mais les soft skills sont la clé qui vous permettra de donner toute sa puissance à votre carrière. Ce sont les compétences qui touchent aux éléments moins tangibles de la façon dont nous travaillons ensemble. Les soft skills font penser à des compétences comme la communication, le leadership et le travail d’équipe. En d’autres termes, les éléments d’une grande histoire !

Chapitre 2 : Identifier vos soft skills

Si l’entretien d’embauche consiste à raconter une histoire, alors chaque candidat doit construire un récit, avec un début, un milieu et une fin, convaincant.

Pour raconter votre histoire, repensez à vos expériences précédentes dans votre travail, vos études et vos activités. Qu’est-ce qui vous a permis de réussir ? Quand avez-vous échoué et pourquoi ? Qu’espérez-vous améliorer au moment de commencer un nouveau chapitre de votre carrière ?

Commencez par utiliser votre CV comme référence. Ensuite, prenez des notes. Rappelez-vous des moments clés de votre carrière, en vous centrant sur les soft skills, en plongeant dans les détails.


Malheureusement, nos souvenirs ne nous renseignent que partiellement sur la façon dont nous interagissons avec les autres dans un contexte professionnel. Pour bien identifier vos soft skills, prenez 20 minutes de votre temps et complétez l’évaluation MyPrint. Il s’agit de notre questionnaire qui évalue vos traits de personnalité, vos motivations et vos comportements professionnels. En étayant votre histoire avec vos résultats MyPrint, vous ajoutez une bonne dose de crédibilité pour réussir un entretien d’embauche.


Chapitre 3 : Mettre les soft skills en action pendant l’entretien

Une fois que vous voyez le processus de recrutement à travers le prisme des soft skills, vous remarquerez qu’il est facile de répondre aux questions les plus courantes et les plus difficiles.

Voici 5 des questions d’entretien les plus courantes, ainsi que les soft skills que les employeurs recherchent dans votre réponse :

  • Pouvez-vous me raconter un exemple où vous avez surmonté un défi important au travail ?
  • Que se passe-t-il lorsque vous avez plusieurs deadlines et comment déterminez-vous vos priorités ?
  • Donnez-moi un exemple où vous avez dû travailler en étroite collaboration avec une personne avec laquelle il était difficile de s’entendre. Comment avez-vous géré la relation avec cette personne ?
  • Pouvez-vous me parler d’un moment où vous avez dû demander de l’aide ?
  • Quel est votre style de management préféré ?

Lorsque vous répondez à ces questions, répondez avec vos soft skills ! Si vous n’êtes pas sûr de vos points forts, consultez votre rapport MyPrint One Pager. Quels sont les trois principales forces de votre personnalité ? Par exemple, si vous êtes empathique, vous pourriez exceller à travailler avec des personnes difficiles parce que vous pouvez vous mettre à leur place et comprendre pourquoi elles se comportent de telle ou telle façon. Si vous êtes indulgent.e, vous serez peut-être plus enclin à faire appel à un collègue méticuleux lorsque vous aurez des projets nécessitant de la précision. Plus l’exemple que vous pouvez partager est concret, mieux c’est !

Écrire une fin en toute confiance

C’est une histoire vieille comme le monde : le candidat arrive à la fin de l’entretien d’embauche et a l’impression d’avoir raté une occasion en or. Une façon d’éviter ce destin tragique est de réussir un entretien d’embauche grâce à l’histoire de vos soft skills. Préparez votre prochain entretien en considérant votre carrière comme des chapitres, chacun d’entre eux étant mis en évidence par les traits qui vous rendent unique.

Vous souhaitez découvrir ce qui vous rend unique ?

Passez le test MyPrint !

Talentoday Blog - Empathy Overload at Work - L'empathie au travail

Comment faire face à l’excès d'empathie au travail ?

Talentoday Blog - Empathy Overload at Work - L'empathie au travail

Avez-vous parfois l’impression que des personnes gravitent autour de vous pour se défouler ? Un collègue vous partage à quel point il est stressé par sa charge de travail. Lui offrez-vous votre aide sans tenir compte de vos propres priorités ? Lorsque vous prenez des décisions, prenez-vous en compte l’impact potentiel qu’elles peuvent avoir sur les autres ? Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, il y a de fortes chances que vous soyez une personne très empathique.

Ces derniers mois n’ont pas été faciles pour les personnes empathiques du monde entier. Entre votre vie personnel, les situations vécues dans votre entourage et les événements mondiaux, il est facile de ressentir un excès d’empathie au travail. C’est un état qui peut avoir des conséquences négatives dans n’importe quel contexte. En particulier dans le milieu de travail.

L’empathie au travail

Chaque entreprise a besoin de personnes empathiques. De fait, l’empathie au travail est considérée comme l’une des compétences clés pour être un bon leader. Il a été démontré que la capacité à diriger et travailler avec les autres, tout en anticipant leurs besoins et en étant conscient de leurs sentiments, a une influence positive sur les performances professionnelles. Toutefois, si une personne ne prend pas soin d’elle, l’excès d’empathie peut avoir des conséquences négatives.

Si une personne empathique subit de nombreuses épreuves émotionnelles au travail, cela peut conduire à l’épuisement, ou burnout. Cette situation trouve son origine dans l’intériorisation du stress des autres, de la nécessité de prendre des décisions importantes ou encore de l’impact émotionnel de la vie personnelle des autres. Cet épuisement peut conduire une personne à se mettre en retrait, à éviter les situations susceptibles de créer une charge émotionnelle importante ou même à aller jusqu’à la détresse physique.

Prévenir l’excès d’empathie au travail

Voici quelques mesures préventives que vous pouvez appliquer pour prévenir un excès d’empathie au travail :

  • Prenez soin de vous.

Trouvez des moyens simples de vous détendre et de décompresser après une journée éprouvante. Faites une promenade, lisez un livre, méditez. Trouvez ce qui vous calme et vous permet de vous concentrer sur votre propre bien-être.

  • Distinguez ce qui vous affecte et ce qui affecte les autres.

Il est normal de ressentir de l’empathie envers les autres. Mais il est aussi normal de prendre du recul et de comprendre ce qui vous affecte directement et ce qui ne vous affecte pas.

  • Adoptez une approche objective des problèmes.

Lorsque vous prenez des décisions professionnelles, commencez par examiner objectivement les faits.

  • Acceptez de dire non

Les personnes empathiques ont tendance à se charger de choses qu’elles ne peuvent pas gérer afin d’aider les autres. Il est normal de dire non aux autres parfois afin de préserver votre propre énergie.

  • Communiquez vos propres besoins

Si vous vous sentez dépassé ou épuisé, demandez de l’aide. Qu’il s’agisse de repousser les échéances, de déléguer des tâches ou de prendre un jour de congé, faites savoir à vos responsables et à vos collègues que vous avez besoin d’un coup de main.

Le monde a besoin de personnes empathiques

Se sentir dépassé par les émotions des autres n’est pas un signe de faiblesse. Nous avons besoin de plus de personnes empathiques – qui accordent la priorité aux autres, qui font en sorte que les autres se sentent vus et entendus – sur le lieu de travail et dans le monde. En prenant soin de vous et en mettant en œuvre des pratiques d’empathie saines, vous serez mieux armé pour aider les autres.

Vous souhaitez évaluer votre niveau d’empathie au travail ? Passez l’évaluation MyPrint dès maintenant !

J'accède au test soft skills

Évaluation des soft skills avec MyPrint : le test qui révèle votre potentiel

Évaluation des soft skills avec MyPrint - Talentoday

Le monde digital est plein de personnes qui se créent un personnage en ligne pour se présenter aux autres d'une certaine manière. Entre les filtres des réseaux sociaux, les photos mises en scène et le partage sélectif d’informations : ce que vous voyez n'est pas toujours la représentation exacte de qui est réellement une personne. Il peut être difficile de découvrir sa véritable personnalité, et encore plus de la partager avec les autres ! C'est là que l'utilisation d'une évaluation scientifique des soft skills peut vous aider.

Pourquoi les soft skills sont-ils importants ?

Chez Talentoday, nous aimons dire que « les compétences techniques – ou hard skills – vous permettront d'obtenir un emploi, mais ce sont vos soft skills qui vous rendront excellent dans votre travail ».

En bref, les hard skills sont importants pour arriver là où vous voulez aller dans la vie. L'obtention d'un diplôme ou d'une certification, l'acquisition d'une expérience professionnelle et la possession des connaissances pour un poste sont essentielles. Néanmoins, ce sont les soft skills qui vous distinguent. La façon dont vous interagissez avec les autres, la manière dont vous vous organisez et hiérarchisez vos priorités, et votre capacité à vous adapter à votre environnement sont autant d'exemples de soft skills qui peuvent mener à la réussite professionnelle.

Qu'est-ce que l'évaluation des soft skills MyPrint ?

MyPrint est l'évaluation des soft skills de Talentoday, conçue pour plonger dans la personnalité, les motivations et les comportements qui vous rendent unique. Les questions sont toutes orientées vers le milieu de travail afin de vous aider à mieux comprendre vos soft skills dans un contexte professionnel.

MyPrint se compose de 13 dimensions de personnalité, 11 dimensions de motivation et 11 comportements professionnels. Les dimensions de personnalité et de motivation ont chacune deux extrémités de l'échelle, appelées pôles, ce qui conduit à une sortie de 26 traits de personnalité possibles et de 22 sources de motivation différentes. Chacun des comportements professionnels comporte 4 styles possibles, ce qui donne des informations sur 44 styles de comportement différents.

Si vous essayez de calculer le nombre de résultats uniques qui en découlent, nous avons fait le calcul pour vous : il existe plus de 70,3 trillions de combinaisons MyPrint possibles (70 368 744 177 664 pour être exact).

Comment puis-je compléter MyPrint ?

Compléter votre questionnaire MyPrint est très facile ! Il vous suffit de cliquer ici pour accéder directement à la page d'inscription. L’évaluation des soft skiils MyPrint est gratuite et, une fois complétée, vous pourrez voir votre Radar de personnalité dans l'application, et votre MyPrint One Pager sera disponible au téléchargement.

Après avoir pris le temps de consulter vos résultats, partagez-les ! Vous avez la possibilité de partager vos résultats MyPrint sur plusieurs réseaux sociaux, notamment LinkedIn, Twitter et Facebook.

La prochaine fois que vous chercherez un nouveau poste, ou même à obtenir plus de responsabilités ou une promotion, assurez-vous de mettre en valeur vos soft skills ! Utilisez votre MyPrint pour mettre en valeur les soft skills qui vous rendent unique !


Bonjour Sophy screenshot

Bonjour Sophy : l'intégration de MyPrint® dans un parcours de coaching digital

Bonjour Sophy screenshot

Bonjour Sophy logo

Nous avons intégré le questionnaire MyPrint® de Talentoday dans notre programme “Découvrir sa mission de vie” au sein de l’atelier “Identifier mes motivations”. Nous avons grandement apprécié la fluidité d’intégration de la solution de Talentoday et avons de très bons retours de nos utilisateurs quant à la pertinence de ce questionnaire et de ses résultats !

Emmanuelle Bioud, Responsable Science & Contenu

 

LE DÉFI

Au sein du programme Découvrir sa mission de vie de Bonjour Sophy, Sophy est votre guide digital qui vous accompagne vers une meilleure connaissance de vous-même, à travers la découverte de votre mission de vie. Cette dernière est la boussole qui vous permet de répondre à deux questions existentielles : où est-ce que je veux aller dans la vie et comment j’y vais ?

A travers un cheminement individuel et guidé de 20 ateliers, Bonjour Sophy propose des contenus variés, interactifs et 100% digitaux pour vous faire réfléchir sur ce qui vous anime profondément.

Pour pouvoir intégrer au sein de son programme le sujet crucial qu’est la connaissance de ses motivations, Bonjour Sophy a fait appel à Talentoday pour :

  1. bénéficier de l’expertise de Talentoday sur le sujet des motivations
  2. adapter le questionnaire MyPrint à un parcours complet de connaissance de soi
  3. intégrer de façon agile ce questionnaire à l’interface digitale en place

.

LA SOLUTION

Les équipes de Talentoday ont adapté le questionnaire MyPrint® pour répondre aux besoins spécifiques de Bonjour Sophy.

Ce questionnaire a été intégré à leur parcours digital en tant qu’atelier de développement personnel qui analyse les trois principales sources de motivation de ses utilisateurs.

Avec notre kit de développement logiciel (SDK), les utilisateurs complètent aujourd’hui le questionnaire directement dans leur application Bonjour Sophy. Pour leur garantir la meilleure expérience possible, la restitution des résultats a été personnalisée et intégrée à l’interface de Bonjour Sophy.

.

LES RÉSULTATS

                                       

* équivalent à une note NPS supérieur ou égale à 7.
Source : Données internes de Bonjour Sophy (YTD août 2021)

Vous souhaitez intégrer le questionnaire MyPrint® à votre solution ?

Contactez-nous !

Evaluation de personnalité MyPrint®

Partagez vos traits de personnalité plutôt que votre type

Partagez vos traits de personnalité plutôt que votre type - Talentoday

"Quel est votre type ?" : dans le monde du dating,  c'est la première chose que les gens veulent savoir. Intellectuel, sportif, artiste. En tant qu'humains, nous commençons par des catégories générales pour nous décrire et décrire les autres. Mais, dès que nous commençons à expliquer ce que nous recherchons, nous devenons plus spécifique. Aime avoir des conversations philosophiques. Aime les activités de plein air. Aime cuisiner de nouvelles recettes. En réalité, nous sommes beaucoup plus complexes que ces généralités.

La même philosophie devrait s'appliquer aux évaluations soft skills. Au lieu d'être classés dans un type général, vos traits de personnalité sont les meilleurs indicateurs de vos forces et de votre singularité. Alors, quelles sont les différences entre la théorie des types et celle des traits de personnalité ?

La théorie des types de personnalité

La théorie des types de personnalité repose sur l'idée que la personnalité est une combinaison de qualités, ou dimensions, qui peuvent être regroupées en un certain nombre de catégories, ou types. Toutes les personnes appartiennent à un type en fonction du groupe avec lequel elles partagent les attributs les plus spécifiques. Pensez à Myers Briggs (MBTI) ou à l'Ennéagramme, où vous êtes l'une des 16 combinaisons de lettres ou l'un des 9 types de chiffres.

La théorie des types est utile à une organisation pour se faire une idée générale sur un individu. Mais cela signifie-t-il qu'une entreprise comprend vraiment qui vous êtes ? Plus important encore, pourra-t-elle déterminer si vous allez réussir sur un poste spécifique ? Par exemple, si une évaluation vous identifie comme étant une personne introvertie, on peut supposer que vous êtes calme, que vous préférez travailler seul.e et que vous avez besoin de réfléchir avant de parler. Il s'agit d'une description générale. Si certaines de ces hypothèses peuvent être vraies, il y a de fortes chances que toutes ne vous décrivent pas.

La limite de cette théorie est qu’elle ne prend pas en compte la complexité des êtres humains. Au lieu de considérer l'introversion et l'extraversion comme une dichotomie, il est préférable de les considérer comme un spectre. C'est là que la théorie des traits de personnalité entre en jeu.

La théorie des traits de personnalité

Plutôt que d'utiliser des catégories générales pour définir les comportements humains, la théorie des traits de personnalité se concentre sur les différences entre les individus. Cette approche élimine les "boîtes" dans lesquelles la théorie des types tente de faire entrer les gens. Pour revenir à notre précédent exemple,  les théoriciens des traits de personnalité diraient qu'une grande majorité de personnes se situent en fait quelque part au milieu et présentent des qualités à la fois liées à l’introversion et à l’extraversion. 

Les recherches ont montré que la personnalité varie tellement que la majorité de la communauté scientifique favorise la théorie des traits. Elle est le cœur de nombreuses évaluations soft skills utilisées aujourd'hui, comme MyPrint® ou le modèle des Big Five. Ce dernier est la théorie de la personnalité la plus largement acceptée. Ce modèle repose sur cinq grandes catégories qui regroupent les éléments constitutifs de la personnalité : ouverture à l'expérience, conscienciosité, extraversion, agréabilité et névrosisme. Chaque individu se situe sur un spectre dans chacune de ces catégories. 

Vous êtes unique !

Maintenant que vous comprenez les différences entre les types et les traits de personnalité, quelle théorie préférez-vous lorsqu'il s'agit de mettre en valeur vos soft skills ? Celle qui vous enferme dans une boîte ? Celle qui vous permet de sortir de ces murs pour mettre en valeur votre singularité ?

Vous voulez en savoir plus sur les soft skills qui vous rendent unique ? Passez votre évaluation MyPrint® gratuitement dès aujourd'hui ! Une fois que vous aurez complété le questionnaire, vous pourrez commencer à valoriser vos traits de personnalité, motivations et comportements pour être plus performant.e, améliorer vos compétences interpersonnelles et fixer vos objectifs personnels et professionnels. Vous pourrez voir sur votre radar de personnalité et vos échelles de motivation comment vos qualités font de vous, VOUS !